Audemars Piguet se mue en mécène

by M.B.


Une fois par année à Genève, la maison horlogère Audemars Piguet se mue en mécène de l’art et accueille une sélection opérée parmi les quatorze galeries de la Vieille-Ville, qui présentent temporairement une ou plusieurs oeuvres de leur choix dans la boutique de la place de la Fusterie. C’est ainsi que l’on a pu admirer jusqu’au 22 octobre, sur le “cimaises” et dans les espaces d’Audemars Piguet, un Tinguely, Bot Sculpture Das Marchenrelief, de 1978 environ (galerie Jacques de la Béraudière); une très belle statuette de danseur en bronze, de style hellénistique, datant du Ier siècle av. J.C. (Phoenix Ancient Art); des oeuvres d’argentiques de Marc Le mené (Soni Zannettacci); des pièces en porcelaine de Sèvres décorées par Jean Myodon (Patrick Gutknecht) et un livre d’Edgar Allan Poe, les aventures d’Arthur Gordon Pym de Nantucket (Librairie L’Exemplaire). De son côté, Audemars Piguet présentait six montres squelette provenant de son musée au Brassus, des pièces uniques qui démontrent l’art de la décoration mauelle dans la haute horlogerie. De quoi justifier le thème de l’exposition placé sous le thème de “l’art du mouvement”, le squelettage offrant une vue plongeante sur la mécanique, un travail long et minutieux.


Date
: 10.11.2010

Menu